LE SOLEAL, 12 decembre 2015, Île Loh, Vanuatu

Posté le mercredi 23 décembre 2015

Vanuatu Loh 2 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par Serge GUIRAUD

 

Depuis cette nuit, Le Soléal navigue dans les eaux du Vanuatu. Cet archipel compte 83 îles qui s’étendent du nord au sud sur plus de 900 km. Les îles présentent pour la plupart des reliefs élevés, d’origine volcanique et souvent entourés de récifs coralliens. Elles appartiennent à la ceinture de feu du Pacifique qui concentre 70% de l’activité volcanique mondiale.

 

 Le premier débarquement s’effectue sur l’île Loh de la province de Torba. Les villageois prévenus de notre arrivée nous réservent un accueil traditionnel, c’est-à-dire d’abord avec une « agressivité » feinte puis avec des colliers de fleurs. La population a un type physique qui rappelle celui des premiers habitants de l’Australie. On estime que la colonisation de l’archipel aurait débuté il y a 30 000 ans. Ensuite, d’autres vagues d’immigrations se seraient succédées jusqu’à une époque récente avec l’arrivée de tahitiens, de vietnamiens ou encore de chinois issus de la minorité Hakka.

 

Les plages de sables fins et la luxuriance de la végétation laissent à penser à une vie idyllique alors que les catastrophes naturelles menacent sans cesse ces terres isolées.

 

Les habitations de paille du petit village peuplé de 250 personnes sont camouflées sous le couvert végétal. Quelques chorégraphies issues du patrimoine culturel prouvent la résistance de cette population à maintenir certains traits traditionnels.

 

A l’île Loh, la cuisine est basée sur les produits de la mer comme les langoustes et sur la consommation d’énormes crabes de cocotiers.

 

En fin d’après-midi, Le Soléal pénètre dans la caldera du volcan Ureparapara. Le spectacle est grandiose. De chaque côté des falaises abruptes plongent dans la mer alors que les crêtes barrent la route des nuages. Les ponts situés à l’avant du bateau sont pris d’assaut par les passagers pour ne rien perdre du spectacle. Le soleil termine sa course derrière la montagne. Le Soléal exécute une manœuvre dans l’étroit fjord. Puis sous le vent, le navire s’enfonce dans la nuit chaude.

 

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.