L’AUSTRAL, 22 decembre, Rabaul, Papouasie Nouvelle Guinee

Posté le mardi 3 janvier 2017

Nath No-1561

Par Cécile MANET , Photos Nathalie MICHEL

 

Depuis hier soir, L’Austral est à quai à Rabaul, importante ville portuaire de Nouvelle Bretagne. Nous avons encore à l’esprit les incroyables danses et les masques Baining que nous avons découvert la veille. Mais ce matin l’heure est à la découverte de la ville et ce qui la définit : les volcans.
En effet, tout autour de cette petite localité d’à peine 4000 habitants, on voit des volcans. De toutes tailles, couleurs, âges et activité. Ainsi les plus courageux choisissent une sortie proposée pour la première fois, à l’assaut du Volcan éteint Kombiu (la mère). Du sommet, les heureux randonneurs distinguent Tavurvur, Turangunan (la fille du Sud), Tovanumbatir (la fille du Nord) et Vulcan, ainsi que la ville et toute la caldeira.

 
Ceux pour qui l’attrait de l’Histoire est le plus fort ont le choix entre deux autres sorties : la première est celle qui les emmène sur les traces de le Seconde Guerre Mondiale dans le Pacifique puis jusqu’à Kokopo, nouveau centre administratif & culturel où l’on trouve un des plus beaux marchés de Papouasie Nouvelle Guinée. La seconde option est une visite un peu plus courte dans les environs proches de Rabaul avec plusieurs arrêts pour découvrir une épave d’avion Japonais, l’ancienne piste de l’aéroport détruit par l’éruption de 1994 et le bunker de Yamamoto, stratège Japonais de la guerre du Pacifique qui y a passé 2 semaines en 1943 avant que son avion ne soit abattu par les alliés vers l’île Bougainville. Les derniers arrêts sont prévus à l’observatoire volcanologique qui offre un beau panorama sur la caldeira & enfin la découverte du marché.

 
Le tout de fait sous une chaleur presqu’accablante avec un taux d’humidité approchant les 80%. Aussi, le départ vers 13h en direction de l’Ile du Petit Pigeon pour une escale détente et baignade sonne très bien !

 
Nous mettons le pied sur cette petite île pour découvrir les récifs coralliens, puis un tombant à quelques mètres à peine de la plage. Mais nous ne sommes pas les seuls sur place ! En effet, une famille est venue d’une île voisine pour passer les fêtes de fin d’année et s’est installée pour quelques jours sous une tente (à l’abris des averses) et sont aussi ravis que curieux de voir plusieurs dizaines de passagers partager leur plage. En fin d’après-midi, une grosse averse fait rentrer les derniers un peu plus vite que prévu.

 
La journée se termine en beauté avec le spectacle Eléments du Ballet Paris C’Show alors que L’Austral quitte la Papouasie Nouvelle Guinée pour se diriger vers sa prochaine escale qui sera aux Iles Salomon.

 

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.