AUSTRAL, 26 decembre 2016, En mer

Posté le mercredi 11 janvier 2017

No-1426

Par Serge GUIRAUD

 

L’Austral navigue dans l’arc mélanésien, ce chapelet d’îles qui s’étend de la pointe sud de la Nouvelle-Guinée jusqu’à la Nouvelle-Calédonie. Il est à la jonction de la Mer de Corail et de l’Océan Pacifique. Ces terres émergées sont pour la plupart d’origine volcanique et sont entourées de récifs coralliens.

 
Les Salomon et le Vanuatu ont été colonisés par l’homme il y a 30.000 ans lors de des premières migrations venues d’Asie. Puis, il y a 1500 ans, les Lapita, des austronésiens, introduiront la céramique. La dernière vague de colonisation est plus récente. Il s’agit de Polynésiens arrivés il y a cinq siècles.

 
Les Européens débarqueront sur ces îles involontairement. Les premiers sont des explorateurs espagnols sous le commandement d’Alvaro de Mendaña qui crut lorsqu’il accosta sur ces rives en 1568 avoir découvert Ophir, un port mentionné dans la Bible réputé pour sa richesse et sa quantité d’or. La légende raconte que Salomon recevait tous les 3 ans une cargaison d’or, d’argent et de pierres précieuses. Les conquistadores qui ne trouvèrent pas ces trésors, pas rancuniers, baptisèrent ces îles du nom du roi d’Israël.

 
Traditionnellement les journées en mer sont consacrées à la présentation de conférences. Quatre sont inscrites au programme  : deux en français, deux en anglais.

 
En début de soirée, le Commandant Daumesnil reçoit les passagers pour le cocktail de l’au revoir. Il présente l’ensemble de l’équipage ce qui permet de mettre en lumière l’équipage qui effectue les tâches obscures et sans qui le navire ne pourrait pas fonctionner.

 

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.