AUSTRAL, December 25th 2016, Roderick Bay, Solomon Islands

Posté le mercredi 11 janvier 2017

Roderick Bay - log - 2 Roderick Bay - Log - 1

Par Katia NICOLET , Photo Nathalie MICHEL

 

En ce matin de 25 décembre, nous avons l’opportunité de nous reposer et de profiter de la vie à bord. Une belle surprise nous attend aussi  : Le Père Noel rejoint notre navire en wake board  ! Il semble  que le climat tropical soit des plus bénéfiques pour lui, qui entreprend de faire le tour de L’AUSTRAL à toute vitesse, tiré par un Zodiac®. Il prend ensuite le temps de monter à bord pour permettre aux passagers de se faire prendre en photo avec lui.

 

Après toutes ces émotions et un déjeuner copieux, nous débarquons dans la baie de Roderick, ou le World Discoverer s’est fameusement échoué en 2001. Le navire d’expédition rentra en collision avec un récif peu profond dans le passage du «  Sandfly  » et commença à prendre l’eau. Le commandant du navire fit alors cap sur la baie et réussit à coucher le navire sur le flanc dans les eaux peu profondes de la baie. Aujourd’hui, 15 ans plus tard, la végétation a commencé à reprendre son droit, avec la présence d’arbustes sur toute l’épave. Des martinets y ont aussi élu domicile, se servant de la complexité des ponts extérieurs et de la tour pour y faire leurs nids.

 

Une fois à terre dans cette magnifique plage recouverte d’arbres plongeants leurs branches dans l’eau, nous sommes accueillis par la population locale qui nous souhaite la bienvenue avec des chants et des danses. Ici, aux Iles Salomon, l’instrument de prédilection n’est non plus le tambour, mais la flûte. La flûte sous toutes ses formes, vu que certains musiciens soufflent dans de petites flûtes de pan et que d’autres frappent des modèles géants de ces flûtes avec des tongs. Il est très intéressant de pouvoir observer les différences de musique, de chants et de danses entre les Iles Salomon et la Papouasie Nouvelle Guinée, pourtant géographiquement très proches.

 

Une fois la cérémonie terminée nous avons le choix entre une balade jusqu’au village situé de l’autre côté de l’ile, et une activité palme masque tuba autour de l’épave. En prenant la deuxième option ont peut découvrir les poissons et coraux qui colonisent aujourd’hui le navire. La communauté aquatique ici est bien différente de celle des récifs, avec surtout des poissons de mangroves et d’eaux saumâtres. Les coraux aussi sont généralement trouvés dans des régions côtières et des eaux turbides. Il semble que l’ombre des arbres et de l’épave, ainsi que les eaux très calmes de la baie, soient un environnement parfait pour ces poissons et ces coraux particuliers.

 

Sur le chemin du retour le Zodiac® fait lentement le tour du World Discoverer pour nous permettre de prendre quelques photos avant de rentrer sur L’Austral, les yeux pleins d’images extraordinaires.

 

 

 

Pas de commentaire

Laisser une reponse





Why ask?

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.