AUSTRAL, 27 fevrier 2017, Ile de Ureparapara, Vanuatu

Posté le mardi 7 mars 2017

UREPARAPARA (1) UREPARAPARA (2)

Par Evelyne PRADAL , Photos Nathalie MICHEL

Après une nuit de navigation depuis l’île d’Espiritu Santo, L’Austral arrive au petit matin en vue de l’île de Ureparapara, au Nord de l’archipel des Vanuatu. L’île apparaît dans la brume, sous un ciel qui s’est assombri, et c’est sous la pluie que L’Austral, tel un vaisseau fantôme,pénètre lentement dans la profonde baie qui s’enfonce dans l’île volcan. L’ambiance est magique. Cette baie correspond en fait à une vaste caldera, qui correspond à un effondrement (d’environ 3 km de diamètre) du volcan sur lui-même. Les habitants du petit village d’Ureparapara nous apprendrons que de temps en temps des fumeroles (gaz volcaniques) s’échappent encore. Son sommeil est donc léger. La traditionnelle cérémonie d’accueil chaleureuse et colorée nous attend sur l’île, avec chants et danses ; la danse du serpent, notamment, marque tous les esprits. Cet accueil, d’une grande authenticité, nous touche. Les habitants, qui vivent dans un grand isolement, sont heureux de nous raconter leur vie et leurs coutumes. Une visite de l’école, située à 20 minutes de marche du village est organisée. Elle regroupe les enfants des 4 villages de l’île. Certains enfants marchent 2 à 3 heures pour rejoindre l’école ; mais cela n’efface pas leur sourire pour autant. Encore une incroyable escale de ce beau périple. C’est à regret que nous quittons Ureparapara, cette île du bout du monde. Nous plongeons une dernière fois à la rencontre des coraux et poissons multicolores dans les eaux turquoise de l’île de Sana.La journée se termine par une belle soirée d’au revoir et le repas de gala. Alors que L’Austral navigue vers l’île d’Ambrym qui nous appelle vers de nouvelles rencontres, avec ses sorciers danseurs.

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.