AUSTRAL, 7 mars 2017, Rabaul, Papouasie Nouvelle Guinée

Posté le mardi 28 mars 2017

No-711 No-800

Par Evelyne PRADAL

L’Austral a laissé les Îles Salomon derrière lui et vogue. Aucun navire à l’horizon, seulement l’immensité bleue. Le Pacifique n’a jamais autant mérité son nom. Nous faisons route vers la Papouasie Nouvelle Guinée, et au petit matin nous entrons dans la baie de Blanche Bay, à Rabaul, la Pompéï du Pacifique. De nombreux passagers sont montés sur les ponts pour immortaliser un lever de soleil magnifique sur le volcan Tavurvur, qui nous accueille avec sa fumée blanche, peut-être pour faire oublier pour un temps ses accès de colère. Il est le dernier à être entré en éruption dans la grande caldéra de Rabaul (14×8 kilomètres). C’était en 2014. Mais c’est l’éruption de 1994 qui reste dans les esprits car la ville de Rabaul fut évacuée avant d’être en grande partie recouverte sous 2 à 4 mètres des cendres du volcan. Alors que les plus aguerris partent à la conquête du Mont Kombiu pour admirer la vue sur la baie et que d’autres vont remonter le cours de l’Histoire du second conflit mondial dans ce secteur du Pacifique, un troisième groupe part visiter l’observatoire volcanologique pour comprendre comment le volcan est surveillé de près au quotidien. Nous nous rendons ensuite aux sources chaudes hydrothermales au pied du volcan, non sans avoir fait un détour par le New Guinea club où sont exposés photos, armes anciennes et restes d’avions de la 2nde Guerre Mondiale notamment. Nous visitons le bunker du Général Yamamoto, qui commandait les forces japonaises lors du conflit. La journée se termine par les impressionnantes danses de l’ethnie des Bainings à travers les flammes.

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.