AUSTRAL, 1er juillet 2017, Savu, Indonesie

Posté le mardi 4 juillet 2017

danceurs oracle

Par Katia NICOLET , Photos de Lorraine TURCI

 

Ce matin le style de débarquement à la plage était un petit peu plus en mode Expédition qu’à notre habitude. Un ferry nous empêchait d’atteindre la jetée ce qui nous a forcé à débarquer sur une plage ou quelques vagues ont rendu le débarquement un petit peu plus sport. Mais une fois de plus, l’équipe du bord avait tout prévu et des serviettes sur la plage nous ont permis de nous sécher les pieds avant d’enfiler des chaussures confortables pour le reste de la matinée. C’est en camion que nous atteignons le premier village au nom de Bo’ho.

 

Les villageois sont absolument incroyables et nous accueille avec de grand sourires et beaucoup d’enthousiasme. Sur la place principale du village, à l’ombre d’un grand amandier, nous assistons à des danses traditionnelles de lîle de Savu. Ces trois danses sont très diverses, parfois rythmées et accompagnées d’instruments de musiques variés, et parfois douces accompagnées de chanteuses a capella. Ce fut un spectacle vraiment magnifique dans un cadre authentique. Après une visite libre du village, nous reprenons les camions pour nous rendre dans un deuxième village, en haut d’une colline légèrement plus à l’intérieur des terres. C’est une route de terre et de pierres que nous empruntons pour nous y rendre, traversant des plantations de riz, des habitations traditionnelles et de petites fermes. C’est un monde différent en haut de cette colline, où les villageois perpétuent la tradition et les croyances de leurs ancêtres. Le grand prêtre (ou chaman) nous accueille et fait visiter les quelques habitations en bois et en toit de feuilles de palmier qui constituent le village en lui-même. Pas de danses ici, mais nous avons la chance de voir les pierres des oracles de près. La légende veut que ces pierres soient venues de la mer, attirées par les chants magiques des ancêtres. Bien que leurs origines soit un mystère, il est vrai que ces roches sédimentaires n’ont pas pu être créées sur Savu et qu’elles ne ressemblent à aucunes roches trouvées ici. Ces pierres sont encore utilisées lors de cérémonies de nos jours et le chaman est le gardien du secret de leur pouvoir magique et de leur utilisation. Nous avons uniquement le droit d’être informé sur la fonction d’une de ces pierres, qui sont 15 au total. C’est une pierre plate sur laquelle les animaux, tels que les cochons, les poules et les chèvres, sont sacrifiés lors de cérémonies.

 

Une fois le tour du village terminé, nous retournons au navire pour le déjeuner et nous passons l’après-midi en mer pour commencer notre descente sur Darwin. Dans l’après-midi, nous avons une conférence par Anne-Marie sur l’Indonésie et le peuple indonésien. Ce soir c’est également le cocktail et gala de l’au revoir avant de finir la soirée en beauté avec le spectacle burlesque « Muzik » par les danseurs de Paris C’Show.

 

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.