LE BOREAL, 01 juillet 2017, Smeerenburg et Fjord de la Madeleine

Posté le mardi 4 juillet 2017

Photo 1 Photo 2

Par Marilou DELIGNIERES

 

“Bienvenue à Smeerenburg!” annonce notre Chef d’Expédition Raphaël Sané. Nous venons de mettre pied à terre sur une plage de sable blanc après un court trajet en Zodiac. L’air est frais dans le Nord-Ouest du Svalbard mais le soleil est au rendez-vous – faisant briller les montagnes fraichement enneigées et les glaciers qui s’écoulent entre elles. Une véritable atmosphère polaire !

 

Pour ce débarquement, notre équipe d’expédition nous propose des ateliers. Le premier, Dimitri, nous explique d’où vient tout le bois flotté que nous trouvons sur les plages – une étrange situation dans cet archipel ou la végétation atteint difficilement plus de quelques dizaines de centimètres. Son voisin Julien nous révèle les secrets de la géologie de la région. Un peu plus loin sur la plage, Ombline, perchée sur un petit tronc, nous raconte l’expédition polaire en montgolfière de Salomon August Andrée et ses hommes. A la suite, Yann et Florence partagent leurs connaissances sur l’histoire de la chasse à la baleine dans la région et l’histoire de Smeerenburg, cette station baleinière hollandaise. Pour les passionnés de faune, Alexandre nous montre du doigt un petit oiseau gris très élégant. La sterne arctique, un oiseau de 150 g mais à qui on peut attribuer la plus grande migration ! De l’arctique à l’Antarctique – jusqu’à 90 000 km aller-retour… Et enfin, au bout de la péninsule, Nicolas et Petra nous attendent avec une surprise. Sur la plage, quelques morses se reposent…

 

L’après-midi est encore remplie de surprises. Le fjord de la Madeleine est aussi ensoleillé que ce matin mais le vent est inexistant. Un cumulus de petits glaçons venu du glacier, le brash, forme une bande contournant la côte. Nos pilotes de Zodiac nous emmènent derrière une petite pointe de sable. Là, une échourie d’une douzaine de morses ! Alors que la plupart se reposent, un de leurs camarades est en baignade et nous regarde avec curiosité.
Après cette visite, nous débarquons ou nous attendent nos naturalistes et partons tous en balade pour admirer le glacier.
Mais le meilleur est pour la fin : alors que nous naviguons vers la banquise, une douzaine de baleines bleues nous entourent !

 

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.