Boreal, 09 aout 2017, Fjord Evighedes, Glacier de l’Eternite

Posté le mardi 22 août 2017

BO562 BO565

Par Nicolas Tolstoï (photos : Olivier Blaud)

Aujourd’hui pour ce dernier jour d’expédition à bord du Boréal nous avons entamé la matinée par un récapitulatif final chargé d’émotions en tout genre bien concocté par notre équipe de naturalistes.

Puis le début d’après-midi s’est consacré à la découverte du Fjord Evighedes qui est un fjord assez étroit permettant aux visiteurs de profiter de la géologie du lieu et d’admirer la variation des couleurs et des textures des falaises environnantes, dont certaines ont plus de 800 mètres de haut. Les différentes couches de roches sont assez impressionnantes, certains ont des formes et des perspectives différentes finissant certaines d’entre elles presque verticalement. Les couches formées ici sont des roches métamorphiques archéennes anciennes, ce qui signifie que le Groenland est l’un des rares endroits dans le monde où vous pouvez apprécier des roches formées il y a plus de 2,5 milliards d’années, avant même que la vie ne soit apparue sur la terre. Au-dessus de ces roches près de l’eau salée du fjord, la toundra s’est développée depuis des milliers d’années, et même aujourd’hui, certaines fleurs qui fleurissent ici à cette saison ont couvert une partie de la montagne. Une fois que nous avons atteint le fond du fjord, nous avons apprécié la vision du glacier de l’Eternité où nous avons pu descendre les zodiacs pour pouvoir approcher ce scénique glacier. Une fois que nous étions à une distance raisonnable de sûreté de celui-ci mais quand même assez proche nous avons pu apprécier les textures, les couleurs et les formes de cette beauté minérale composée de glace et divers substrats de minéraux. Une partie du glacier est suspendue et au-dessous, nous avons pu apprécier une variété de chutes d’eau au débit impressionnant où certains courants violents ont creusé profondément ce mur de roche compacté par des siècles de transformation géologique. Au centre du glacier, un grand pic rocheux majestueux de 200 mètres s’élève, les mouettes et les goélands utilisent cette formation comme un site de nidification protégé, où nous avons aisément pu apprécier les juvéniles sur la rive de la plage boueuses et noire à côté de leurs parents bruyants, certains d’entre eux posés sur des icebergs bleutés vêlés par le glacier et échoués là à faible profondeur.

Une partie du glacier repose sur l’eau laissant apparaître des couleurs bleutés d’une extraordinaire intensité. L’eau qui coule en-dessous est si chargée de sédiments qu’elle semble laiteuse et très dense ce qui ne permet pas son  mélange avec l’eau de mer avoisinante.

Quel beau et sublime spectacle pour ce dernier jour d’expédition sur le Boréal.

 

 

Les commentaires sont fermes.

Copyright © PONANT. Tous droits réservés.